•  
  •  

Notre journal de bord écrit par Dick,  revu et corrigé par le Webmaster !



La découverte magnifique du Far West



Vendredi 6 / Samedi 7 juin

Après un voyage agréable en Business Class (on ne se prive de rien…) dans le ‘Upper Deck d’un 747 piloté par une capitaine et accompagnés par 2 Stewards des plus efféminés, arrivée sans problème le 6 sur Phoenix. Ensuite transfert à l'hôtel à Scottsdale et on fonce de suite dans la concession Hacienda "Harley" pour une rapide immersion. Quelques achats et on va manger chez Earl's après une bonne douche a l'hôtel. L’hôtel est d’ailleurs top class avec service « Shuttle » gratuit…



Après une 1ère nuit un peu hachée, Phil et Dick partent pour un footing à 6h alors que Dom continue de ronfler paisiblement. Ensuite, piscine et copieux petit déj et on part récupérer les motos.  On passe rendre les affaires à l'hôtel et on hit the road. Direction NW Prescott par la 60. Après des plaines désertiques par une température de 100 F on rentre dans les collines avec un paysage changeant et une température se rafraichissant progressivement. La 89 est magnifique dans les montagnes -> Prescott avec quelques voitures qui nous ralentissent dans la montée, mais pas longtemps. Avant l'arrivée à Cottonwood, la descente traverse un village minier de Jerome très animé et pittoresque. A Cottonwood rien de spécial. On arrive à 7h00, un bon burger au Grill du coin (avec une serveuse ayant une voix à réveiller n’importe quel ours en hibernation) et ensuite au lit.

Dimanche 8 juin

Matin habituel: footing de Phil, petit déj au BW, et on enfourche nos bécanes direction Sedona puis Flagstaff. Sedona est très sympa, ambiance Far West dans un décor de collines et de gorges. Un peu touristique tout de même. La route vers Flagstaff passe par un magnifique canyon en forêt, se terminant par une superbe montée boisée menant sur le plateau de Flagstaff à près de 6000 pieds (1800m). On s'arrête en face de la gare pour boire un verre mais nous sommes trop tôt. A 10h00 ils servent encore le petit déj, mais un autre bar sympa nous sert tout de même notre première bière, yeeesssss !


On prend ensuite la 89 direction Cameron puis la 160 pour Kayenta. La descente de 6000 pieds à 1000 se fait sur un immense bout droit. On fait la pause du lunch à Tuba City chez Katy's burger, petit Fast Food tenu par des Indiens locaux (très locaux) où apparemment le contrôleur d’hygiène de la région avait interdiction d’y entrer..  . Et bien sûr, pas d'alcool chez les Coyotes ! Après un excellent Espresso dans un Coffee Bar étonnement moderne pour le coin on reprend la route. Paysage de steppe parsemé de villages d'Indiens (genre caravane ou maisonnette en bois) pour débouler sur Kayenta, petite ville typique du coin sans bar et avec tout juste 2 restaurants. Sur conseil de la réceptionniste du BW "on the road again, on part à 20 miles de la, manger à Gouldmines près de l'entrée de Monument Valley Ntl Park. Il est 19h00 et avec le soleil couchant les couleurs des monolithes sont d'un rouge magnifique. Retour de nuit au BW pour dodo avec un phare arrière défectueux pour Dick. On le place  entre Phil et Dom pour le couvrir. Pourquoi c'est toujours lui qui a des m... avec sa moto ??? On ne le sait toujours pas à l'heure ou j'écris ce texte...



Lundi 9 juin

Et c'est reparti, Phil part encore pour son footing traditionnel, on ne sait toujours pas ce qui le motive de mouiller son Marcel si tôt le matin. Mais cette fois avec ce beau paysage il en a oublié de faire demi-tour. Résultat 1h20 avec en prime au retour une attaque en ordre de la meute de chiens locale. Bon finalement, on part vers 9h00 pour Monument Valley. On n'avance pas vite car on s'arrête toutes les 10 min pour faire de superbes photos. On fini par laisser Monument Valley derrière nous pour faire la prochaine halte devant Mexican Hat. Une pierre plate perchée sur une sorte de menhir de plus de 100m. Nous quittons ensuite la route principale pour voir le Hovenweep Ntl Monument. Une zone de ruines d'une population disparue. Comme on n'y voyait pas grand chose et qu'il y avait une chiée de moucherons agaçants on est vite reparti direction la 416 vers Aneth.  Le coin était tout de même magnifique ! Un très beau canyon (Montezuma) très vert avec de magnifiques fermes nous mène à Cortez ou nous mangeons un bon lunch dans un Bar de Bikers du nom de Blondie’s Pub and Grill (comme les routiers, les motards sont sympas) où nous avons eu la  confirmation que le port du casque n’était pas obligatoire dans le Colorado, ni dans l’Utah (ni dans l’Arizona et le Nouveau Mexique, mais ça on le savait déjà). Puis montée vers Durango sur une route de montagne large et roulante, le pied géant. La température baisse avec la montée et on passe à coté de quelques Skilifts... On pourrait se croire dans le Jura en 10x plus grand. En arrivant on passe directement au BW avant d'aller visiter Durango. On prend l'apéro au Diamond Belle Saloon dans l’Hôtel Strater, dans la pure tradition d'époque avec le pianiste et la serveuse en bas résilles (voir photo). Dick en profite pour discuter avec une famille d’Allemand à côté de nous et de leur raconter sa vie….par ailleurs, la fille du couple sans doute Bavarois, tombe complètement amoureuse de la veste de Dom…..On part ensuite casser la croûte dans une « Brewery » locale avant un dernier café au palace devant la gare.

The Mexican Hat

Mardi 10 juin

Le mardi au départ de Durango on passe à la concession HD pour régler l'embrayage de la moto de Dick et changer l'ampoule arrière. C'était en fait un problème de câblage dans le phare avant. On a perdu 2h, mais on attaque la route pour Santa Fe en passant par des paysages de montagne magnifiques avec des ranchs et des propriétés immenses. On passe Pagosa Springs, très beau Resort avec golf, lac etc. Lunch dans bar grill à Chromo tenu par des indiens et de très bonne facture.

Nous choisissons de passer par la 64 vers Très Piedras en passant par un col à 11000 pds (3000m). Photos dans la neige et au bord d'un joli lac. Au bas de la descente on débouche de la forêt et d'un seul coup, on se retrouve sur une plaine aride comme si on avait passé par une porte. Une température grimpante et un fort vent lors de la descente sur Santa Fe. On a troqué notre BW à Albuquerque contre un sympa motel (Garrett’s Desert Inn) au centre de SF. La ville est charmante avec pleins de bars de restos et de galeries d’art, très propre avec une architecture très tendance mexicaine, mais moderne et bien finie. Nous mangeons chez un italien (Osteria d’Assissi) qui a fait ses armes de cuisinier à Grandvaux !  Phil nous offre une bouteille d’Amarone pour le dessert.., la grande classe.

Mercredi 11 juin

Sortie de SF par Cerrillos Rd, puis la 14 (Turquoise Trail) sur Albuquerque. Après avoir traversé Madrid, (petite ville routière de type « Ghost Town » ressuscitée) on s'arrête à Cerillos où plusieurs films ont été tournés (Young Guns I et II, Vampires, The Cowboys avec John Wayne, etc…), ambiance Western à la sauce Mexicaine avec des rues toutes indiquées pour des duels. À Albuquerque on croque une morce dans le vieux centre historique trop touristique à notre goût, mais le repas était parfait et la bière bien fraîche. Il souffle toujours autant. La route vers Gallup ne vaut pas le déplacement. La 66 est presque totalement remplacée pas la 40 sur laquelle circule une foule de camions. On y trouve encore des bouts de 66 mais sans grand intérêt. Et ce vent de face nous donne l'impression de rouler à 100 m/h.  Un peu plus loin nous sommes stoppés une ribambelle de voiture de police et d’ambulances: un motard inerte couché entre les deux chaussées, à côté de lui sa « Road King » renversées….. Nous arrivons finalement à Gallup et trouvons une chambre dans le vieux Rancho Hôtel (ex hôtel de Stars des années 30 à 50 qui dormaient sur place après les tournages de films dans la région). La Main Street de Gallup fait 10 miles de long. On mange chez Sammy's, Sportsbar sympa et très branché pour le village d'indiens au premier abord jusqu’à ce qu'une équipe se mette au Karaoké... au secours !!! Nous partons pour le Coal’s Pub où nous faisons connaissance de Véronique, une serveuse franco-américaine sympa. Ambiance plus calme et reposante.

Jeudi 12 juin

On quitte le Rancho en passant prendre un Espresso et un Cheese Cake chez Angela's dans la gare de Gallup. Nous partons ensuite prendre la 602 Sud direction Show Low en s'arrêtant d'abords à Zuni, capitale des Zuñi, pour acheter quelques bijoux. A part quelques Trade Post il n'y a pas grand chose dans ce village. Jusqu’à St. John la route est très agréable avec ses grands bouts droits de près de 10miles (tiens, on passe même à côté de la baraque d'une personne collectionnant les télécabines….). Il n'y a rien de bien marquant dans le paysage qui change tout de même continuellement au gré des montées et descentes entre steppes arides et forêts plus ou moins denses. En passant dans l'Arizona il y a beaucoup de ranchs et de grands propriétaires terriens sur des immenses territoires. A St John on s'arrête dans le seul snack réputé du village ou même 3 flics armés jusqu'aux dents s'y restaurent. On ne s'attarde pas trop et on part pour Show Low (nom tiré d’une main gagnante au Poker) par une route similaire à celle de la matinée. Arrivés à SL, on décide de visiter Fort Apache en faisant la boucle par la 73. Après 1h de route on découvre une caserne abandonnée depuis les années 30 et les ruines de 1850, ainsi qu'un petit musée qui explique l'histoire des Apaches dans cette vallée. La route est magnifique tant à l'aller qu'au retour sur SL où nous trouvons une chambre au BW.

Apéro-billard au Saloon puis dîner au « Native New Yorker » Sportsbar ensuite retour pour un dernier verre avec billard au Saloon avant d'aller se coucher, dégouté du billard après que Dom et Dick aient ramassés une casquette  6 - 2 contre Phil, grand spécialiste confirmé de la table verte. Nous avons au moins dépensé 20 dollars dans le Jukebox du bar, qui proposait d'excellents choix musicaux (ambiance Bikers and Rock'n roll) !

Vendredi 13 juin

Dernier jour sur les motos. On reprend la 60 direction Phoenix en passant par Superior et Globe. Apres la magnifique forêt en descendant de Show Low on traverse des canyons sur une route impressionnante crée au début du 20ème par un certain G. Becker, tout simplement géniale.  En arrivant à Globe on s'arrête dans un sympathique et excellent Bar mexicain, le « Chalos Casa Reynoso » où encore une fois nous nous retrouvons avec les flics (soit c'est le hasard, soit ils nous cherchent). Les serveuses quittent quelques minutes le bar pour nous prendre en photo sur nos bécanes (sommes très flattés).  On traverse encore quelques collines arides avec une belle route aux larges courbes avant d'arriver dans la plaine désertique avec l'apparition des premiers cactus. La chaleur est bien montée et doit friser les 114°F. Avec la vitesse l'air n'est même pas rafraichissant. Dom commence à se plaindre de la chaleur et a soif, mais Dick ne peut pas se passer de chercher un gros Cactus pour une photo souvenir. On aperçoit une station entre les cactus et fonçons pour s'y rafraichir. Pas de bol, elle est désaffectée ! Un peu plus loin on trouve notre bonheur et Dom peut ressusciter. On rentre ensuite dans Phoenix par la Old Apache HW qui est très roulante et transmet un esprit de nostalgie. Encore un stop dans une concession, celle de Superstition pour un T-shirt ou 2 puis un autre stop au bureau AAA pour la doc de Dick. On boucle exactement notre tour au mètre près en allant prendre l'apéro au KO's puis on rentre se rafraichir à l'hôtel avant notre dernière sortie nocturne. Bonne surprise en arrivant à l’hôtel (Wingate by Windham) : les gars de la réception nous ont tellement trouvé sympas lors de notre première arrivée qu’ils nous ont refilés deux Suites au lieu des chambres ! Le grand Luxe ….

En cherchant un resto sur Thomas Blvd on s'arrête dans un  petit Bar typique, petit bâtiment genre dépôt avec un parking, style je pose ma grosse vieille Chevy cabossée et décapée où je veux. A l'intérieur, un groupe de 3 gars qui jouaient du bon rock nous accompagnent pour descendre nos Coronas. Puis on a la bonne idée d'aller au restaurant grecque juste à côté (recommandé par le patron du bar rock). En entrant une danseuse du ventre plus ricaine que grecque met une bonne ambiance avec l'orchestre. Mais nous sommes arrivés à la fin de son spectacle et 30 min plus tard elle se tire. Puis c'est le flop. Ambiance trop kitch à notre gout, une climatisation à donner les frissons à un phoque et une lumière trop tamisée ne permettant pas à Phil de voir le fond de son assiette. Seule la danseuse du ventre polynésienne mettait une bonne ambiance. D’ailleurs elle a du ressentir notre désarroi puisque quelque temps après elle refait son apparition au Bar du Restaurant. Phil en profite pour lui dire au Revoir de façon un peu plus galante que précédemment J…..Après, un dernier verre dans le Men's Bar du coin (le « Bourbon’s Street », pour les amateurs…) où on s'étonne du comportement puritain des ricains (ça rime en plus…).

Samedi 14 juin

Le Samedi matin nous partons rendre les motos et faire encore quelques courses à la concession avant d'aller se faire un dernier lunch au KO's, puis de retourner à la concession J pour les pièces de Dick et pour dire encore au revoir aux girls…Kim. Lorey etc….

Ensuite, vol retour Phoenix - London avec British Airways en Business Class avec le même regret que pour le vol aller, à savoir, un homosexuel en guise d'hôtesse de l'air (non Dom, ce ne sont pas tout des homosexuels ! tu exagères !) et une irlandaise un peu figée au premier abord, très sympa et efficace, mais bon....pfff. C'est plus ce que c'était et le fantasme de la belle hôtesse sexy est bien terminé. Dick et Phil se sont d’ailleurs efforcés de soutirer un sourire de cette créature irlandaise. Avec succès après quelques minutes de vols et quelques verres de rouge…

Par contre, chez British Airways, la Business c'est la grande classe... service, choix des menus, champagne, vins, place, lits individuels, de quoi passer les 10heures de vol sans aucun problème ! Difficile de revenir à la classe Eco pour 2009 !

et pour 2009... c'est déjà dans le pipeline, à suivre...

AU FAIT !

Quelques infos qui n'ont pas été évoquées ci-dessus :

Tous les jours, plusieurs fois pendant la journée, Dick et Phil avaient un comportement étrange et difficile à supporter. (C’est bon Dom! Toi aussi tu as eu le droit de me mettre la crème …..Tu n’as pas aimé ? J). La séance d'étalage du lait solaire sur les épaules de Phil par l'autre, me mettait à chaque fois dans une situation délicate... Franchement, entre Bikers virils ce n’était pas jojo à voir !!!

Important, Dom a fait l'acquisition d'une nouvelle veste HD qui restera la meilleure affaire des nombreuses visites de concessions Harley de l'ouest américain. A ce propos Dom : Tu as une nouvelle veste ????


Je tiens (Dom) à remercier mes deux camarades Bikers pour leur planification sans faille de ce ride, et surtout à Phil qui a organisé toutes les réservations et le tracé. Comme en 2007, tout était parfait et nous n'avons rencontré aucune difficulté majeure sur toute la durée du trip. BRAVO et à la prochaine !

Merci également à Dick pour sa recherche perpétuelle d'informations qui nous a toujours été d'une grande utilité afin de trouver les coins les plus funs et les plus beaux. Pense quand même à faire plus court de temps en temps, la route est longue !